L'objectif ? Produire un polaroid européen de la qualité de vie de patients en sortie de chirurgie du membre inférieur.
Pourquoi ? Car à date, il n'y aucune étude massive, ne serait-ce à l'échelle du territoire français, qui valorise la pratique chirurgicale autrement que via une analyse d'efficacité (durée moyen de séjour, coûts…).
Ortone se propose de combler ce manque, et cela de manière pragmatique. Engageons les patients !
Comment faire ? Questionner les patients dans leur quotidien des moments précis de leur épisode de soins (en amont et en aval de l'acte chirurgical)

L’expérimentation n’a pas de but lucratif, elle vise seulement à établir une métrique à l’échelle européenne.

  • L'expérimentation est ouverte à tout chirurgien orthopédiste, qu'il exerce en institution publique ou privée, qu'il pratique la chirurgie ambulatoire ou l’hospitalisation classique, avec ou sans programmes de réhabilitation améliorée.
  • L'expérimentation est ouverte à tout patient, s'appuyant sur des questionnaires accessibles en ligne, le seul frein est de disposer d'un accès à Internet (via un téléphone, un ordinateur).

Les pathologies adressées.

  • Ligamentoplastie du genou
  • Prothèse de genou
  • Prothèse de la hanche
Pour visualiser les protocoles numériques associés à ces pathologies :

Cliquez ici

Le résultat

  • Un ensemble de données anonymes "rares" et qualifiées (sportif, sédentaire, scores d'activité, niveau de douleur…) accessible à tout chirurgien investigateur couvrant à date cinq pays : France, Italie, Suisse, Pologne, Hollande.
  • Engagement du patient dans la valorisation de la pratique chirurgicale
  • Santé
  • Hôpital

Quelques règles

  1. Ouvert à tout chirurgien orthopédiste parrainé par un chirurgien déjà investigateur.
  2. Participer à Ortone, c’est pouvoir disposer de l’ensemble des données archivées.
  3. Participer à Ortone, c’est pouvoir être cité comme membre de l’expérimentation au sein des publications attendues.
  4. Pour qu’un tiers (par exemple la SOFCOT, Orthorisq, GECO…) puisse avoir accès aux données brutes, il faut qu’il soit parrainé par un chirurgien investigateur, qui appuie sa demande auprès de l’ensemble des chirurgiens investigateurs du pays auquel appartient le tiers. Il doit alors obtenir une majorité de réponses positives à sa demande auprès de ces derniers.

Le fonctionnement

  1. Le chirurgien propose Ortone à son patient : “Participez à une expérimentation européenne pour mesurer votre qualité de vie avant et après votre intervention chirurgicale”
  2. Le patient valide sa participation en donnant son adresse électronique
  3. Le chirurgien ou son équipe enregistre alors le patient sur une page internet dédiée en saisissant cette adresse électronique, la pathologie et la date d'intervention
  4. Dès son inscription, le patient recevra un mail de confirmation, et le premier questionnaire sera envoyé également par mail 8 jours avant le jour de l’opération
  5. Par la suite, à des moments planifiés, le patient sera sollicité pour répondre en ligne à des questionnaires aidant à l'évaluation de sa qualité de vie